El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

 
Retour au menu : Sur la Mort Physique

Qu'est-ce que la mort ?

 
  Qu'est-ce que la mort ?
  Existe-t-il une vie après la mort ?
  Quel est le processus ?
  Combien de fois
renaissons-nous ?
  Qui étais-je avant
cette vie ?
  La réincarnation
existe-t-elle ?
  Le ciel existe-t-il ?
  L’enfer existe-t-il ?
 

Samael Aun Weor - Qu'est-ce que la mort ?

La mort est une soustraction de fractions ; une fois l’opération mathématique terminée, les seules choses qui restent sont les valeurs (blanches ou noires).

La mort est le retour au point de départ originel. La Science de la Mort est terriblement divine…
Ces Valeurs continuent après la mort. L’Éternité les avale, les dévore. Dans la Lumière Astrale, nos Valeurs s’attirent et se repoussent en accord avec la loi d’attraction universelle.

Ces valeurs se heurtent parfois les unes aux autres, ou simplement s’attirent ou se repoussent.

Ainsi, ce qui continue après la mort n’est donc pas quelque chose de très beau.
Ce qui n’est pas détruit avec le corps physique n’est rien d’autre qu’un tas de diables, d’agrégats psychologiques, de défauts ; la seule chose décente qui existe au fond de toutes ces entités ténébreuses qui constituent l’Ego est l’Essence, la Conscience, la Bouddhata…

La vie est une énergie déterminée et déterminante. De la naissance jusqu’à la mort, différents types d’énergies coulent dans l’organisme humain.

Le seul type d’énergie auquel l’organisme humain ne peut résister est le RAYON DE LA MORT. Ce rayon possède un voltage électrique trop élevé. L’organisme humain ne peut résister à un tel voltage.

Tout comme la foudre peut déchiqueter un arbre, de même le Rayon de la Mort, quand il circule dans l’organisme humain, le détruit inévitablement.

Le Rayon de la Mort connecte le phénomène de la mort à celui de la naissance. Le Rayon de la Mort génère des tensions électriques très intimes et une certaine note-clé qui a le pouvoir déterminant de combiner les gènes dans l’oeuf fécondé. Le Rayon de la Mort réduit l’organisme humain à ses éléments fondamentaux.

Le corps physique en soi-même n’est pas tout. Un corps est formé d’organes et chaque organe est composé de cellules ; chaque cellule est composée, à son tour, de molécules, et

chaque molécule d’atomes.

Si nous fractionnons n’importe quel atome, nous libérons une énergie. Les atomes en eux-êmes se composent d’ions qui tournent autour des électrons, de protons, de neutrons, etc., etc., etc. Tout cela est connu de la physique nucléaire.

En dernière instance, le corps physique se résume à différents types et sous-types d’énergie et cela est très intéressant. La pensée humaine elle-même est énergie.

Du cerveau sortent des certaines ondes qui peuvent être enregistrées savamment. Nous savons déjà que les scientifiques mesurent les ondes mentales avec des appareils très sensibles et qu’ils les cataloguent sous forme de microvolts.

Ainsi, en dernière instance, notre organisme se réduit à différents types et sous-types d’énergie.

Ce que nous appelons Matière n’est rien d’autre que de l’Énergie condensée ; c’est pour cela qu’Albert Einstein a dit : « L’énergie est égale à la masse multipliée par la vitesse de la lumière au carré ». Il a aussi affirmé avec insistance que : « La masse se transforme en énergie, l’énergie se transforme en masse ».

Ainsi, en ultime synthèse, ce que nous appelons Matière n’est rien d’autre que de l’Énergie condensée. Le corps physique possède un fonds vital organique. Je veux me référer au Lingam Sarira des Théosophes, à la condensation bio-thermo-électromagnétique. Ce corps est le siège de la vie organique. Aucun organisme ne pourrait vivre sans le Corps Vital. Chaque atome du Corps Vital pénètre à l’intérieur de chaque atome du corps physique, et le fait vibrer et scintiller.

Tous les phénomènes chimiques, physiologiques et biologiques, tout phénomène de perception, tout processus métabolique, toute action des calories, etc., ont leur base dans le Corps Vital.

Ce corps est réellement une espèce de double organique ; si, par exemple, un bras de ce double vital sort du bras physique, nous sentons notre main s’endormir. Quand chaque atome du corps vital pénètre à l’intérieur de chaque atome du corps physique, cela produit une vibration, cette vibration que l’on ressent quand notre bras s’endort et qu’on veut le réveiller ; une sorte de fourmillement, pour ainsi dire.

Si on retirait définitivement le corps vital d’une personne physique, la personne physique mourrait ; ce corps vital est donc très intéressant. Cependant, ce corps n’est rien d’autre que la section supérieure du corps physique.

Disons que c’est la partie tétradimensionnelle du corps physique.

Les Védantins considèrent le corps vital et le corps physique comme un tout, comme une unité.

 
 

Retour en haut de page